<     RETOUR

Sobriété énergétique : comment réagissent les entreprises ?

Arnaud Florent nous décrypte la réaction des entreprises face à la crise énergétique !

Arnaud Florent, Responsable Transition écologique Bâtiment & Exploitation chez Electro Dépôt, nous décrypte la réaction des entreprises face à la crise énergétique :

Alors que l’automne se profile, les entreprises s’organisent pour réduire leur facture de gaz et d’électricité dans un contexte de crise énergétique provoquée par la guerre en Ukraine et l'arrêt d'environ 50% du parc nucléaire pour des raisons de maintenance.  

Ce contexte conduit à une explosion du coût de l'énergie depuis quelques mois, alourdissant fortement les frais d'exploitation de nos magasins. Il a même franchi la barre des 1000€/kwh.

De plus, nous risquons d'avoir une pénurie d'électricité cet hiver conduisant à des potentielles coupures de 2h réalisées par RTE. Ce dernier a d’ailleurs mis en place une météo du réseau électrique (https://www.monecowatt.fr/). Le site indique, par région, l’état du réseau et les secteurs où il y a un risque de coupure.

La météo est un facteur important pour la consommation énergétique. En effet, 1°C de moins = 1 tranche de centrale (c'est-à-dire 1 réacteur nucléaire) à mettre en route.

Face à ces enjeux, l’ensemble des enseignes de l’AFM réfléchit et met en oeuvre des actions de sobriété énergétique pour réduire les consommations allant des plus symboliques comme l’extinction des enseignes dès la fermeture à des commerces au plus impactantes comme la réduction de la température de chauffage à 18°C voir 17°C en cas de crise avec la fourniture de polaire aux collaborateurs (1°C de moins, c’est environ 10% d’économie sur la facture de chauffage).

D’autre part, la mise en place d’un EMS (Energy Management System) permet de suivre sa consommation et détecter tout de suite les anomalies comme la consommation nocturne par exemple.

Les investissements dans de nouvelles technologies comme le LED et dans le pilotage de nos installations grâce aux GTB (Gestion Technique de Bâtiment) vont accentuer cette réduction de consommation. Il est nécessaire d'accélérer leurs inscriptions dans les enveloppes d'investissement.

La sobriété énergétique passe aussi par éviter d’utiliser la climatisation l’été, par la mise en place de brise soleil sur l’ensemble des vitrages plein Sud et Ouest ou la mise en place de peinture blanche sur les toitures. Celle-ci permet de baisser la température du bâtiment d’environ 6° et de réduire de 40% la consommation de la climatisation.  

L’ensemble de nos enseignes s'est inscrit dans cette démarche de sobriété énergétique en lien avec la réduction de la facture énergétique et de nos engagements de réduire la scope 1 et 2 de notre bilan Carbone.

Cette tension énergétique, n’est-elle donc pas une opportunité pour accélérer les changements pour réduire notre consommation ?

RETROUVEZ AUSSI NOS ARTICLES SIMILAIRES

PAROLE D'EXPERTS

Mar 2024

"Vers la Neutralité Carbone en 2050 : Les Enseignements Clés du Nouveau Rapport de l'ADEME"

Le rapport de l'ADEME présente 4 scénarios pour atteindre la neutralité carbone en 2050, soulignant l'importance de la sobriété et de l'adaptation.

ÇA BOUGE

Jan 2024

La démarche volontaire de concertation des parties prenantes chez Voltalia

L’intégration des attentes des parties prenantes au cœur du développement de chaque projet.

ÇA BOUGE

Jan 2024

Ceetrus, une transformation du patrimoine foncier avec et pour le vivant

Etienne Dupuy, CEO de Ceetrus, nous présente le nouveau cadre d'impact défini par Ceetrus.

ÇA BOUGE

Jan 2024

3 Brasseurs nous expliquent leurs démarches d’éco-conception des recettes et de la bière. 

3 Brasseurs, avec Rizoa, a réduit l'impact environnemental de ses bières et recettes grâce à une démarche d'éco-conception.